Workaway 2: Bharatpur/sud du Népal : école-internat

Autant que j’aime faire du volontariat, j’aime aussi retrouver mon confort occidental après et prendre une petite pause avant de recommencer un autre.

Après 3 semaines à travailler à Raniban (article), je suis allée passé quelques à Kathmandu histoire de voir un peu plus de la ville et surtout pour pouvoir prendre une bonne douche bien chaude et me retrouver avec moi même = payer une nuit à l’hôtel pour pouvoir se prendre une douche bien chaude, telle était ma réalité. (Nous étions à ce moment là le 12 décembre)

Il faut dire que comme nous étions en décembre, il faisait un froid de canard. Les maisons n’étant pas isolés du tout, les népalais laissant les portes ouvertes, n’ayant pas de chauffage, on se les caille juste et la nuit, on évite juste de bouger pour pas avoir froid. A cause de ce froid polaire et sans eau chaude, autant vous dire qu’on se mettait bien à l’heure népalaise : une douche par semaine et un shampoing toutes les deux semaines donc on bout de 3 semaines, j’aspirais juste aussi à une seule chose : me retrouver seule, prendre une bonne douche bien chaude et dormir dans une chambre chauffée. Mais il se révéla que les chambres d’hôtels qu’elles soient classes (ok pas les hôtels 5 étoiles) ne sont la plupart pas chauffées à Kathmandu… 😦

DSC09929

Ce deuxième workaway était également prévu depuis mes dernières semaines en Australie. La deuxième chose que j’avais organisé pour mon séjour au Népal. Après ce workaway l’idée était juste de faire « au feeling », je me laissais le loisir de décider quoi faire, quand et avec qui.

Le 12 décembre donc, direction Bharatpur, dans la province du Terai, la province la plus au sud du Népal. Bonus pour moi : le temps y est moins froid, un peu comme les températures du printemps

Nepal-CIA_WFB_Map

Kathmandu – Bharatpur : c’est à peine 146km de distance mais comme l’état des routes est arg assez rustre, on met plus de 4h en bus ! Le bus continue jusque Chitwan où se situe le grand parc national hyper touristique et où je n’irai jamais n’ayant pas du tout envie de faire comme tout touriste arrivant au Népal : Kathamandu, Trek, Parc national de Chitwan, avion… Je m’arrêterai avant.

Départ à 7h du matin et sur ce coup-là, on parlera pas de « nepali time » : juste le temps de se prendre un petit milk tea avant de partir et le bus partait déjà « on time ». Coût du billet : aléatoire: 600, 700 parfois même jusque 800 roupies (100 = US$1) ou par la version touriste de luxe 20$ (clim, lunch compris) !

j’apprendrais plus tard que les locaux payent 350 roupies jusque Bharatpur : 700 roupies à l’aller et 500 rp au retour: Munu et Chiran ayant négocié.

 IMG_8733

Sur la route, vues imprenables depuis le haut sur la vallée et aussi des heures de bouchons, des camions roulant comme un circuit de formule 1 risquant à chaque fois de valser sur le bas-côté.

C’est également la seule route entre l’Inde et Kathmandu, que tout le monde appelle « highway » (autoroute). Construite d’abord grâce à l’aide du Japon et aujourd’hui entretenu par la Chine (je vous dis pas l’état : des nids de poules de partout)

IMG_8744   IMG_8760

Munu et Chiran, les parents de la famille me récupèrent à l’arrêt de bus. Munu ayant réussi a parlé au chauffeur du bus pour qu’il me dépose à un arrêt précis.

C’est comme ça au Népal quand tu prends le bus : tu peux descendre un peu où tu veux. Tu t’arranges juste avec le chauffeur et pour monter, si tu lui signales par un signe de la main et que le bus n’est pas complet et qu’il a suffisamment de temps pour freiner : y’a moyen aussi de monter un peu à des endroits impensables.

DSC00068 Munu et Chiran

Lorsque j’arrive à l’école, je découvre (j’avais du le lire mais oublié entre temps) qu’il ne s’agit pas seulement d’une école privée mais que l’école fait aussi internat. Munu et Chiran s’efforce de donner de leur mieux pour fournir une des meilleures éducations qu’ils puissent espérer. 25 profs et environ 7 autres employés travaillent pour eux. Ici pas de violences mais beaucoup de respect. Les enfants savent que pour s’en sortir, ils doivent travailler et ils bossent comme jamais j’ai pu voir.

DSC00156  DSC09936

Je ne suis pas restée dans la famille familiale mais dans la petite maison secondaire (photo de droite ci-dessus). Pas de colocataire si ce n’est que le rat qui me rendait visite dans la salle de bain.

DSC09935  DSC09932

Vue sur Bharatpur depuis le toit de la maison

DSC00211 DSC00237

La vie au sein de la Sirjana English Boarding school est assez rodée : on commence vers 9h par la session gym/hymnes, ensuite cours à partir de 10h à 4h (sans pause déjeuner) et ceux qui habitent dans les environs rentrent soit par leur propre moyen, soit en bus avec le bus de l’école. Les internes bosseront alors jusque tard le soir en période d’examen ou joueront (foot, cricket, ping-pong…)

Capture d’écran 2015-07-03 à 4.38.07 PM

IMG_8780   IMG_8784

Le coin cuisine pour les internes : cuisine au feu de bois et le meilleur, c’est qu’on le sent quand on mange : donc cuisine au feu de bois + plats népalais : un pure bonheur / photo de droite : du poulet = ce qui reste vraiement exceptionnel, normalement c’est végétarien pour tout le monde et matin ou soir, c’est riz au menu 🙂

IMG_8823   IMG_8848

Le coin cuisine couvert (ce sont les enfants qui vont chercher le bois où ils coupent les arbres de l’école)

Le coin eau, fait de deux bassines différentes sert autant pour laver la vaisselle que pour se servir en eau (pas d’eau courante)

IMG_8849  DSC00146

Moment studieux avant les examens :

IMG_9055  IMG_9048

ou non 🙂

IMG_9037   DSC00159

Certains jours si Munu ou Chiran se le sentent, y’a des petits extra comme par exemple du riz au lait (ou poulet: voir photo plus haut) 😉 le riz-au-lait, les enfants en raffolent, c’est un peu comme dire aux petits français qu’on va faire des crêpes

Le lait, on va directement le chercher chez le voisin 🙂

DSC00205

et c’est Chiran qui gère la cuisson tandis que Munu fait classe 🙂 Chez Munu et Chiran, égalité des genres et aucune discrimination : j’adore 🙂

IMG_8999   IMG_9006

Recipe from Chiran : 
Boil the milk and soak the rice into it as well : 1l milk = 100g rice
Add : Coconut 100g, Ghee 10, Elaichi 10, Cloves 10, Cardamon 10, Sugar according to taste 200g
You know when it's ready when its not liquid anymore

L’anniversaire du fils de Munu et Chiran : Anushrut, que tout le monde surnomme juste « babou » (signifiant petit frère) tombait pile poil pendant que j’étais là. Ce fut un gros événement : décoration, gâteau, bombes pour simuler la neige… tout le monde était convié, il a été couvert de cadeaux autant par sa famille que par les élèves de l’école.

DSC00011  DSC00024

DSC09974   DSC00017

DSC00027   DSC00046

Et lorsque les élèves prennent le bus pour rentrer chez eux, aie aie aie, ils chantent, dansent, c’est tout simplement magnifique ! et si en plus on fait le chemin avec eux avec un appareil photo, ouille ouille ouille là, ils sont en transe 😉

IMG_8864  IMG_8867

IMG_8945  IMG_8869

IMG_8952  IMG_8944

IMG_8938   IMG_8947

Le 25 décembre, noël pour les chrétiens. Je croyais ne pas me taper noël qui pour moi est plus devenu une grosse vanne commerciale qu’autre chose vu que j’étais dans un pays bouddhiste mais pas de chance. Je suis blanche = américaine = noël il faut le fêter si je suis là donc op on se met en 4 et on le célèbre comme on peut 🙂

DSC00066   DSC00078

DSC00080   DSC00084

Pas de miracles 😉 même après Noël, pas d’apparition de lave vaisselle donc on continue à faire la vaisselle à la main tout en économisant l’eau (en Australie, on avait 2 éviers qu’on laissait rempli d’eau toute la journée, ici pas d’évier mais des grosses bassines et c’est dehors sur le sol que l’on fait la vaisselle). Munu et Chiran ayant une petite équipe les aidant pour les internes, ils ne la font jamais, c’est toujours une des employés qui la fait pour eux/nous.

Ici Chiza 🙂 qui tout les jours me demandait en broken english si elle pouvait venir avec moi en Belgique

DSC00168

 Quelques portraits des enfants et de la famille

De gauche à droite: Sanju (tee shirt orange et blanc),  Sita (avec le sweet jaune), Suprim (avec le shirt Mickey), Alisha (tee shirt bleu) Amrita (haut violet et gris) , Susmita  (haut rouge) et le petit Yannis qui reste avec elles parce qu’il est le plus jeune, donc comme ça il est très chouchouté 🙂

DSC00196 
DSC00096 DSC00132 DSC00139
Dernière photo ci-dessus : avec le tee-shirt vert : Sandesh
une de mes photos préférées de Yannis
DSC00131
Les "hommes" de l'école :) : Amrit, Sandesh, Sandip, Bishal, Umesh et Bel Gurung
DSC00149
Ci-dessous : Bishal, Sandip et Umesh: 
DSC00147

Munu et Babou
DSC00315

Maneta, la fille aînée de 18 ans qui adore qu'on la prenne en photo :
DSC00219
DSC00183  DSC00201
DSC00172

DSC00128

2 Commentaires

  1. de superbes photos et un voyage bien rempli ! que de beaux moments vécus ! super ! j’aime beaucoup vos portraits en noir et blanc . à bientôt, JM

    J'aime

  2. jean marie begou

    encore une fois un tres beau reportage, et de photos magnifique, avec un decalage certains mais bon vaut mieux ca que pas du tout , bonne vacances et donne le bonjour a IGOR😁

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :