Les vacances de l’expatriée

Tu habites au bout du monde et tout le monde t’envie genre t’es en vacances tout le temps 🙂

sauf qu’une fois partie d’Europe, tes amis et ta famille oublient juste que tu laisses aussi derrière toi ton cercle d’amis, la famille, les 35h, les 5 semaines (voir plus) de congés payés par an, la sécurité sociale qui te rembourse presque tout (ok ça change ;)), ta langue maternelle avec la culture et l’humour qui vont avec….

Vivre hors d’Europe, c’est aussi :

-devoir s’adapter à une vie dans une (ou plusieurs) autre(s) langue(s), à d’autres cultures, à un autre humour

pas de sécurité sociale ni du mutuelle = tu es obligée de souscrire à une assurance privée qui ne te rembourse que en cas d’urgence et qui revient au coût d’un an de sécu pour 3 mois à peine en général 

pas 5 semaines de congés payés mais 2 ou même une ! Personnellement je n’en ai qu’une…  histoire de bien souligner : une semaine de congé payé par an ! du coup ben je prends des congés sans soldes… 

-idem pour les jours de congé en semaine : j’en ai rarement eu 2, je ne connais tout simplement plus ce que veut dire week-end vu que je travaille toujours les weekends. Au jour d’aujourd’hui, j’ai un contrat de 40h (mais j’arrive toujours à en faire 50!), une semaine de congé payé et un jour de congé par semaine (le vendredi) 

-je me suis habituée à travailler des 50/60h par semaine, si bien que je me demande qu’est-ce qu’on fait en dehors de son taff lorsqu’on a que 25h de boulot 🙂 // 35h mais c’est les vacances à ce rythme 😉

-le fait qu’en habitant si loin (minimum 14h d’avion voir lus de 20 quand j’habitais en Australie) ben tu rentres pas si facilement 

  1. prix du billet déjà qui tourne minimum autour des 900/1000€ sauf si vraiment t’as de la chance !!!
  2. Même si tu déciderais de rentrer pour voir quelqu’un, il faut prévoir que t’attendent devant toi une moyenne de 24h de trajet 
  3. Tu ne peux simplement pas assister à tous les événements marquants dans la vie de ta famille, de tes amis qu’ils soient beaux ou moins beaux : mariage, grossesse, naissance, perte d’un enfant, disparition d’êtres chers sans avoir eu la possibilité de les voir une dernière fois, maladie…. 
  4. Et il en est de même pour ta vie: tu habites tellement loin + le décalage horaire n’aidant pas, tous les événements marquants de ta vie (de quelques ordres soient-ils): ben t’apprends à devoir les gérer toute seule parce que pour tes amis, ta famille, ont d’autres chats à fouetter et que vos vies sont justes trop différentes. Tu ne peux tout simplement pas expliquer en détails ce par quoi tu traverses, tu manques de temps (comment leur expliquer par exemple que après une journée dans une ville indienne, tu n’as juste plus la force de leur parler et que tu n’aspires qu’à une seule chose : de rentrer dans ton hôtel et de profiter du calme)

-de ne plus avoir de chez toi : tu vis avec un sac-à-dos en continu: c´est mon bébé mon sac 🙂 et je le décore même comme je peux, histoire de traduire un peu par où je suis passée 
  
Mais même si certains avantages disparaissent, on en gagne d’autres aussi donc c’est un peu 50-50 🙂

En bonne française, je râle toujours 😉 mais j’avais juste envie de mettre sur papier mon ressenti, ma vision et de dire que oui et non j’ai (pas) de la chance de vivre si loin, j’ai choisi de vivre ce mode de vie mais c’est trop facile de dire que j’ai de la chance = c’est possible pour tous et y’a pas que des bons côtés… 

Lorsque tu travailles/vis/baroudes à l’étranger, viens le problème des vacances : quand tu décides de rentrer après un longue absence, arrive la délicate décision de choisir entre vacance-vacance ou retour au pays à voir tout le monde qui t’a manqué.

Le problème c’est que quand tu rentres chez toi, tout le monde veut te voir et toi aussi tu veux voir tout le monde mais t’as juste pas le temps et t’es obligé de faire une sélection. Une course folle vient juste de commencer et elle ne se calmera que lorsque tu seras à l’aéroport à la fin de tes « vacances » … 

Point positif pas le temps de récupérer du décalage horaire parce que t’es juste obligée de suivre le rythme 🙂

En vivant loin de tous, une sélection se fait tout naturellement et des amis que tu voyais souvent avant ton départ au bout du monde ne le sont plus réellement ; tu t’es rapprochée d’autres personnes ; tu as aussi de nouveaux amis à voir (ceux que tu as connus à l’étranger et qui sont rentrés dans leurs pays)…

Certes les réseaux sociaux et les smartphones aident à rester en contact d’une certaine manière mais faussent aussi la donne car au lieu de laisser la vie faire les choses, tu vois toujours ce que font tes vieux amis sans pour autant leur parler… Et vu que t’as pas le temps de voir tout le monde, le moindre élément révélant ta présence à un endroit ameute juste tes amis connectés et il faut te justifier…

Le problème, c’est que quand tu rentres chez toi, tu ne peux simplement pas voir tout le monde 

  1. Par manque de temps : chacun a sa vie et c’est franchement pas facile facile de trouver un trou dans l’emploi du temps de chacun
  2. À cause de la distance entre eux, 
  3. À cause des prix du transport (je rappele juste aussi que en général tu viens de dépenser 1000€ juste pour venir)

=alors quand on me dit mais viens là, Lisbonne (ou une autre ville!) c’est à côté … J’ai envie de dire mais toi aussi viens à Singapour …

Franchement hein 🙂

Les vacances de l’expatrié c’est comme tomber dans une marmite plein d’amis : tu prends une grosse dose d’amitié et d’amour et tu mixes le tout. Si tu réchauffes l’amitié en revenant plus tard, des années après : c’est comme un plat : soit c’est meilleur, soit ça ne goûte plus trop… 

Pour ma part, après un mois de vadrouille entre Belgique, France et la Grèce, j’ai été chanceuse et j’ai vraiment eu le sentiment que c’était comme si j’étais jamais partie. J’ai pu voir beaucoup beaucoup de personnes et même si j’ai perdu les photos de certains moments, j’en garde un excellent souvenir – ça à été un peu la course : un jour là, un jour là, mais même si je n’ai pas pu voir tout le monde, j’ai réussi à en revoir beaucoup et ça m’a fait chaud au cœur 🙂

Mes amis, ma famille m’ont couverte de cadeaux très pratique pour une voyageuse dans l’âme, très belge, très français, très grec 🙂 MERCI de tout cœur :))))—- Il me vient maintenant la lourde tâche que de (re)faire mon sac.

Quant à repartir au bout du monde après avoir revu ses amis, cela relève aussi d’une mission : car même si on se réjouit pour de nouvelles aventures qui nous attendent, si on part avec les mêmes étoiles pleins les yeux comme au début, c’est aussi avec une grosse tristesse que de savoir qu’on ne reverra pas ses amis/sa famille avant longtemps…

Bientôt 3 ans que j’ai tout quitté pour ne vivre que avec mon sac-à-dos, il est vrai qu’il n’est pas très léger (faut que je m’améliore sur ce point là). Si peut-être l’envie de revenir vers une vie plus stable arrive petit-à-petit, j’ai du mal à ne pas continuer à rêver à des destinations lointaines : Mongolie, Nouvelle-Zélande, Laos, Cambodge, Vietnam. On a au fond qu’une seule vie et vu la situation économique du moment, autant vivre au jour le jour et faire ce que l’on aime. J’aime voyager et découvrir de nouvelles cultures. Qui sait de quoi demain sera fait, quand un être cher disparaît, on se rend compte trop tard que la vie est trop courte… alors autant en profiter au maximum 🙂

Les vacances de l’expatrié sont aussi à double tranchant : on réalise que l’on est loin de tous et on aimerait se rapprocher mais de l’autre côté, on aspire à aller voir ailleurs, toujours de plus en plus loin…

On a juste aussi de nouveaux réflexes/façons de voir les choses et c’est dans ces moments là qu’on se rend compte du chemin parcouru : 

  • Impossibilité à répondre à cette question « alors raconte ! » 
  • je suis tellement habituée à enlever mes chaussures avant d’entrer quelque part (je l’a même fait pour le docteur,le supermarché) que ça me devient un automatisme et bizarre quand je suis à l’intérieur d’une maison ou dans une salle de bains avec des chaussures 
  • Le traitement des déchets n’existe tout simplement pas à par où je suis passée donc je ne sais plus comment trier ! en plus quand je reviens en europe, tous les pays ont des manières différentes : comment voulez vous que j’arrive à suivre? 🙂
  • je suis toujours surprise devant la quantité d’eau que l’on utilise pour tout : vaisselle, douche, entretien des jardins, brossage des dents… / alors que certains n’ont pas l’eau courant et prennent une douche par semaine
  • le fait que tu puisses t’habiller comme tu le veux ou autrement dit l’absence de regards inquisiteurs de la part de certains hommes lorsque tu mets juste un debardeur… (Avec les temps et à cause de certaines mentalités de pays visités, j’ai juste appri à toujours avoir une écharpe dans mon sac pour me couvrir en cas de regards trop oppressants …)
  • Les petits plaisirs qui nous font aimer la France/la Belgique comme jamais avant  — Blog à lire absolument sur ces petites joies du français vivant à l’étranger et revenu en France pour des vacances

Sur cette pensée, je vous laisse, car devant moi m’attend un long vol : Bruxelles-Istanbul-Singapour (de porte à porte = environ 24h)
expatriee-vacances

En cherchant une belle image pour illustrer le post, je suis tomber sur cet article : http://www.calliframe.com/l-expatriee-rentre-en-vacances/je vous invite sans attendre à le lire

 

5 Commentaires

  1. Je crois que c’est officiel : je vais aller me pendre …

    J'aime

  2. Super ton article! Je vois qu’on vit toutes un peu les mêmes choses 😉 Merci pour la mention !

    Aimé par 1 personne

  3. milou1115

    Tres tres bel article madame!! Felicitations. Je crois que c’est un de mes preferes. Bon vol et bon retour dans la ‘vraie’ vie 🙂 De gros bizoux

    Date: Thu, 6 Aug 2015 12:45:08 +0000 To: emilie.fouquet@hotmail.com

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :