Poon Hill Trek, Jour 2 – Annapurnas/Nepal

2 janvier 2015

Jour 2-  Ulluri – Ghorepani = départ 8.20 arrivée 15.55 = 7h30 avec pauses

Dur le réveil après notre première journée, nous n’en sommes qu’au deuxième jour mais nous voyons déjà que le temps passe vite. Après une journée de marche, on adore voir le bout et nous poser à l’auberge, on se prend un petit thé, voir plusieurs, on papote un peu avec nos compagnons de route, on mange un bout (de préférence local, un dal bhaat) et de bonne heure, nous allons au lit, car en général pour profiter autant que possible du beau temps, faut se lever tôt dans les montagnes….

Nous avions eu de la chance, le premier jour, du beau temps, nous avions laissé tombé « la chemise », ok on a pas été finir en soutif, faisait pas aussi chaud mais pour les photos c’était génial !

Rien ne garantie la météo lorsqu’on est dans les montagnes, brouillard, pluie, neige… on sait jamais ce qui peut arriver et c’est ça le gros danger. Sur le Poon Hill Trek, ça va encore, y’a du passage mais si il y a eu autant de décès en octobre dernier (oct 2014) sur le Annapurna Base Camp et plus haut, c’est parce que les gens, aussi bien sherpas que touristes se sont retrouvés piégé dans la montagne… Il n’y a pas vraiment de risque sur ce petit trek, les aléas de la météo révèlent juste une autre facette de la nature qui nous entoure et mon plus gros rêve sur ce trek était de voir de la neige. J’étais venu au Népal, synonyme de montagnes, je m’étais tapé des nuits à me cailler sur Kathmandu tellement j’avais jamais eu aussi froid, et dans les montagnes aucun signe de neige, si ce n’était sur les cimes des montagnes.

Ce 2 janvier, le temps s’était gâté, au petit matin déjà vu exceptionnel sur un manteau nuageux qui surplombé la vallée. C’était comme si j’avais dépassé le niveau des nuages, enfin presque 🙂 T’as beau vouloir rester une heure observer cette beauté devant toi, faut néanmoins continuer à avancer…

DSC00449

DSC00452

Le froid se ressentait de plus en plus, on montait aussi en altitude !

Traversée d’autres villages toujours en montant cette floppée de marches qui grimpent toujours aussi « abruptement » on va dire !

DSC00472

et ce n’est que le début, nous sommes à peine le matin de notre deuxième jour ! Allez on peut le faire, motivation 😉

DSC00489

Ce qui est bien quand on marche comme ça dans les montagnes de pays dont on ne connait que très peu la vie rurale (c’était pareil aux Philippines), on finit par voir l’autre facette du pays. Ici les familles descendent et remontent des dizaines de fois ces marches, avec enfants sur le dos, avec les buffles qui faut aller chercher des champs pour les ramener à l’étable le soir… Ces népalais se laissent prendre en photo et même si mes portraits sont pas les meilleurs, voilà une petite idée.

DSC00461   DSC00464

 

Les villages que nous traversons se ressemblent certes d’une façon mais ont tous un charme différent. Murs en brique et en bois, toits en ardoise, chemin fait de pierres policées par le passage des touristes… Avec la pluie sur ce décors montagneux, c’est toute une autre beauté qui voit le jour et c’est une des joies du trek, on a beau marché dans la montagne, chaque jour, chaque heure, chaque minute –  grâce à la météo, on voit tous d’une nouvelle manière

DSC00473

DSC00483

Plus on s’avance dans la forêt, moins on y verra ce jour là…

DSC00495    DSC00501

L’arrivée à Nangetanti signifie la moitié du parcours.

DSC00510    DSC00515

Pause thé, déjeuner autour du poêle à bois histoire d’en profiter pour réchauffer ses chaussettes parfois 🙂 J’ai compris que j’avance mieux en ne pas mangeant le midi donc je ne prends que du thé.

DSC00522

Le sol glisse, la pluie nous réduit nos pauses, car dès lors que l’on se pose, on se refroidit, donc cette journée sera un peu non stop surtout pour moi, les autres m’attendant hihi en prenant un café et repartant aussi tôt que j’arrive mais comme je marche à mon rythme et prends des tonnes de photos, j’ai une bonne excuse du coup je me stresse pas et je m’en fous d’être la dernière 😉 Faire un trek n’est pas réservé aux gens super sportifs, chacun peut en faire à son rythme…

Petites impression de l’après-midi en mode noir et blanc:

DSC00533

DSC00536

DSC00532

DSC00537

DSC00538

Nous continuons notre route vers Ghorepani, où se trouve plus haut le fameux Poon Hill, le point le plus haut de notre trek culminant à 3210 mètres.

DSC00548   DSC00555

DSC00535

culture du chou pour les auberges du village… assez surprenant comment tout ça arrive à pousser avec le froid ambiant.

Nous sommes toujours sous la pluie et sous un épais brouillard, lorsque j’arrive bonne dernière 😉

Une porte colorée nous signale l’entrée de Ghorepani, synonyme de  l’ascension de Poon Hill et d’encore plus de marches par la même occasion…

DSC00559

DSC00560

DSC00582

Kim m’annonce que Dave est en train de se renseigner via le téléphone des guesthouses pour savoir comment est le temps sur la partie que nous sommes supposées emprunter le lendemain et le verdict n’est pas très bon. Il a neigé, et il y a beaucoup de verglas (on le sait pas encore mais le bout de Ghorepani à Tadapani sera un gros gros challenge niveau montée, descente, froid, neige, verglas…). Nous décidons donc de rester un jour de plus sur Ghorepani.

On peut donc prendre son aise 🙂 et vas y qu’on laisse sécher nos vêtements autour du poêle ainsi que les chaussettes, les chaussures – je vous laisse imaginer l’odeur !

DSC00583

DSC00584

Raj, Dave et euh oups je me souviens plus de son nom – il était en tout cas le porteur des deux allemands

et histoire de rien vous cacher une petite photo de la salle de bain avec au choix, les toilettes occidentales ou locales 😉 de notre auberge « Hotel See You Lodge & Restaurant »

DSC00585   DSC00586

Dans le village, avant la tombée de la nuit, on entend les mules qui reviennent au village, le brouillard est toujours présent …

Plus personne n’est dehors ; il fait tellement froid dans notre chambre qu’on voit le nuage de notre respiration … nous passons la soirée entre nous autour du poêle… avec l’objectif de se lever très tôt (5h du mat) le lendemain matin pour le lever du soleil sur Poon Hill….

2 Commentaires

  1. Je trouve trop beau les couleurs des drapeaux comme ceux hissés au-dessus de la porte bleue sur ta belle photo d’un petit gang de poulettes népalaises ;p ! Tu sais ce que ces drapeaux signifient ??
    D’ailleurs (rien à voir) avais-tu assisté à la « fête de la lumière » (? si je me souviens bien ?) – j’ai le souvenir que nos voisins népalais avaient mis plein de poudres de couleurs devant leurs portes vers mi-novembre comme ça … ça te dit quelque chose cette tradition ?
    Bisouuuuu ma courageuse de dingue !!!

    J'aime

    • C’est des prières qui sont supposées s’envoler avec le vent 🙂 les couleurs je sais pas par contre

      Merci encore pour la photo 😉

      Euh non j’étais arrivée après l’année dernière et cette année je travaillais ce jour la ;(
      Ce sera pour une prochaine fois
      Deepawali je crois que ça s’appelle pas sûre de l’orthographe 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :