Visite d’Intramuros, la vieille ville de Manille

5 novembre 2014 : deuxième journée sur Manille avec la visite d’Intramuros

Bien reposées, nous étions cette fois-ci déterminées à profiter autant que nous le pouvions de notre journée pour découvrir un peu plus de Manille. Notre bus pour Banaue partant à 22h, nous avions la journée devant nous.

Au programme : la visite du vieux quartier de la ville : »Intramuros », qui est l’un des seuls quartiers de Manille, où l’on ressent encore l’influence hispanique datant de la colonisation espagnole. Et même si beaucoup, beaucoup de touristes conseillent de partir direct de Manille et de ne pas y rester, cette journée fut une révélation, car bien que la ville m’ait choquée au premier abord, de part sa pauvreté, ses enfants des rues, ses bidonvilles, on peut si on se prend la peine découvrir un autre visage de Manille et c’est ce que j’espère pouvoir vous retranscrire à travers ce deuxième post.

Petite aparté : Manille ayant été la deuxième ville au monde la plus détruite après Varsovie lors de la 2ème Guerre Mondiale, la plupart des monuments furent complétement détruits, soit par les troupes d’occupation japonaises, soit par les bombardements américains. Le peu de monuments historiques encore présents sont principalement ceux se trouvant dans Intramuros, qui fut à la fin de la guerre laissé à l’abandon. Ce ne sera que dans les années 80, que le gouvernement (ou plutôt la Première Dame philippine Imelda Marcos) mis en place une politique de reconstruction et de conservation d’Intramuros avec la volonté de préserver l’influence hispanique.

Décidées à ne pas utiliser de taxis, on se chope un jeepney à la sortie de notre hôtel histoire de nous amener plus près du centre.

DSC08303    DSC08305

photo de gauche : en face de notre hôtel, des petites boutiques de fortunes, comme il y a en par milliers ici sur Manille : histoire qu’on aurait oublié la pauvreté, elle nous revient en pleine face, une fois sortie de l’hôtel et c’est aussi ça Manille : on peut avoir l’hôtel clean, neuf, avec gardes armés et parking privé et juste à côté des logements fait de récup : cartons, tôle, bois…

photo de droite : marché local avec une majorité de vente de légumes. Les décorations de Noël apparaissaient déjà également sur les étales !

De là, on prendra un autre jeepney et grâce à l’aide d’une gentille locale qui nous guidera jusqu’à la station de métro, on prendra notre premier métro philippin. A savoir qu’on avait prévu de boycotter le métro de Manille, réputée comme étant l’endroit favori des pickpockets. Heureusement à tenir bien serré nos sacs devant nous, aucun malheur ne nous arrivera et c’était aussi plutôt cool d’essayer un nouveau moyen de transport 🙂

DSC08313

Montées à l’arrêt « Pedro Gil », il nous suffira de 2 arrêts seulement pour nous rapprocher d’Intramuros. Descendues à « Central Terminal », nous nous ferons happées par les conducteurs de vélo-taxis, spécialisés dans les visites guidées d’Intramuros. L’idée nous paraît plutôt bonne et du coup on marchande vite fait (on finira par avoir eu 3h avec lui, donc prévoyez large, quand vous marchandez!).

DSC08320

et voilà notre petit moyen de locomotion de fortune : appelé plus communément « Pedicab » ou encore « Trisikad » (bicycle taxi)

Tout ou presque se marchande aux Philippines et si on ne marchande pas les prix fixés des jeepneys, prendre un pedicab ou un tricycle (version motorisé du pedicab) commence toujours par 5 bonnes minute de discussion sur le prix de la course.

Nous voici arrivées dans Intramuros, la vielle ville entourée de murailles.

DSC08327   DSC08516

Ancienne forteresse construite sous l’occupation espagnole des Philippines, elle servait à l’époque de centre politique, militaire et religieux. Sa construction fut achevée en 1606.

Intramuros a été conçu sur une base de château médiéval avec

  • son chemins de ronde : les murs entourant Intramuros sont haut de 22 mètres et font plus de 8 mètres de large. Aujourd’hui, ils servent principalement à admirer la vue sur le reste de Manille.

DSC08330  DSC08333

  •  ses cellules de prison situées sous les remparts qui ont été aujourd’hui transformé en cafés et restaurants :

DSC08337 DSC08338

  • ses fossés, qui ont depuis été rebouchés et transformés en parcs et terrains de golf. Je me demande d’ailleurs toujours comment certains touristes ou locaux peuvent jouer tranquilles au golf, alors qu’à l’extérieur, la pauvreté règne !

DSC08357   DSC08359

DSC08351    DSC08358

=buste de José Rizal

  • sa cathédrale « la cathédrale de Manille »
  • son fort : le très célèbre Fort Santiago, qui abritait du temps des conquistadors, le siège du gouvernement espagnol et qui est devenu aujourd’hui un mémorial dédié au héros national José Rizal. Alors étant donné, que je me suis trouvé un peu conne, au moment où notre guide nous demanda si nous savions qui il était, j’ai fait mes petites recherches (et c’est aussi une des raisons pourquoi je mets 100 ans à publier un article ;)) et voici une petite bio

José Rizal (19/06/1861 – 30/12/1896), héros national par excellence est celui en gros par lequel les Philippines passèrent de l’occupation espagnole à l’occupation américaine. A travers deux de ses ouvrages, il dénoncera l’oppression du roi d’Espagne et de l’Église, ce qui incitera la population à se soulever contre le régime espagnol. Fait prisonnier au Fort Santiago pendant quelques jours, il fut exécuté par les Espagnols le 30 décembre 1896 au Parc Rizal (parc où se trouve le Rizal Shrine, sorte de mausolée en son nom). Son exécution aura pour effet de déclencher une insurrection nationale qui conduit les Espagnols à vendre les Philippines aux Américains.

 

Continuant notre petit tour, on passera devant le bâtiment du Ministère du travail et de l’emploi, où notre guide nous montrera un panneau signalant l’ancien site de la plus ancienne université du continent asiatique : l’University of Santo Tomas, fondée en 1611. Mais il n’en reste rien aujourd’hui, si ce n’est que cette pancarte avec une vieille photo, car comme beaucoup d’autres monuments, elle fut détruite en 1945.

DSC08371

A savoir que les 4 principales universités de Manille se trouvent à l’intérieur d’Intramuros :

Mapua Institute of Technology, fondée en 1925

Lyceum des Philippines, fondée en 1952

Colegio de San Juan de Letran, fondée en 1620 !!!! Ce qui lui donne le statut de la plus vieille université des Philippines (l’University of Santo Tomas, n’ayant été autorisé à délivrer des diplômes qu’à partir de 1924).

PLM Graduate School of Law, fondée en 2004

Et comme à l’école, les étudiants sont en uniformes… (et si vous cliquez sur la photo pour l’agrandir, vous verrez que les philippines aiment bien poser :))

DSC08344

Fort Santiago

Le premier fort fut construit à l’aide de bois/bambous et de terre. Detruit en 1574 lors de l’attaque de Limahong (lien wiki en anglais pour les plus curieux sur cette attaque). Reconstruit en pierre (on notera quand même que dans l’absence de pierres dans les alentours de Manille, le fort fut construit à l’aide de cendres volcaniques compactées avec du sable) entre 1589 et 1592, il fut endommagé en 1645 à la suite d’un tremblement de terre. Reconstruit et renforcé pendant quelques années (1658 à 1663), il devint le quartier général de l’armée anglaise occupant alors Manille à l’époque (1762 – 1764). Rénové en 1778, il finit par devenir le quartier général, cette fois-ci de la « Philippines Divison of the U.S. Army ». L’armée nippone, qui l’occupa à partir de 1942 s’en servit comme lieu de torture et d’exécution ainsi que de prison pour les philippins et les guérilléro.

Ce qu’il reste aujourd’hui du fort est ce qu’il reste suite au bombardement américain.

Les « Almacenes Reales » (ci-dessous), sorte d’entrepôt royaux furent construits en 1591 pour entreposer les biens déchargés depuis la rivière Pasig.

DSC08390   DSC08404

Il y a des pigeonniers de partout lorsqu’on se promène dans le fort.

DSC08392

ci dessous :  l’entrée du fort, entourée d’eau

DSC08411   DSC08412

avec sa vieille porte

DSC08413   DSC08424

DSC08418

Une fois passée la porte, on découvre les vestiges, que ce qu’était le fort d’antan. Aujourd’hui détruit, les murs sont recouverts petit à petit par la mousse.

DSC08425    DSC08428

= ci-dessus : les restes du « Rajah Sulayman Theater » servant aujourd’hui comme « open air theater ».

Au fond du fort, on découvre entouré de verdure un mémorial en l’honneur des quelques 600 philippins, dont on découvrit les corps à l’emplacement de l’ancien donjon. Ces victimes de l’armée nipponne après avoir été battues avaient été faites prisonnières durant les derniers jours de février 1945.

DSC08443

En allant jusqu’au bout du fort, on a une vue imprenable sur la ville et la rivière Pasig

DSC08448

Quelques vues du fort, avec notamment des statues en bronze (dont je ne saurais vous dire la signification) et d’ancien canons.

DSC08457   DSC08458

DSC08393   DSC08463

DSC08465   DSC08467

La cathédrale de Manille

La cathédrale de Manille est l’exemple parfait de l’importance qu’occupe la religion catholique pour les Philippins. Construite en 1581, elle fut détruite et reconstruite à 7 reprises ! Ils la voulaient leur cathédrale :)!

-1er cathédrale construite en 1581 endommagée par un typhon en 1582 fut totalement détruite en 1583 par un incendie.

-la 2ème, reconstruite en pierre en 1592 fut partiellement détruite par un tremblement de terre en 1600.

-la 3ème, construite en 1614 fut détruite par le tremblement de terre de 1645.

-la 4ème, construite en 1654-1671 fut encore une fois détruite par un tremblement de terre le 3 juin 1863.

-la 5ème, construite en 1870-1879, fut endommagé par un nouveau tremblement de terre (1880)

-la 6ème fut détruite lors de la bataille de Manille de 1945.

-l’actuelle cathédrale, la 7ème donc fut elle construite entre 1954 et 1958.

DSC08382

DSC08384   DSC08385

L’église San Augustin

Seule l’église San Augustin (inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1993) est restée presque intacte, tout simplement parce qu’elle avait été réquisitionnée par la Croix-Rouge pendant la guerre et donc interdite de bombardements !

 

DSC08468   DSC08472

La Casa Manila

Si il n’y a qu’un endroit à voir pour comprendre l’intensité de la colonisation espagnole dans l’architecture philippine, c’est bien la Casa Manila. Située en face de l’église San Augustin, cette splendide demeure vous transporte en Espagne direct. On oublie l’espace de la visite qu’on est aux Philippines.

DSC08473    DSC08479

DSC08482    DSC08486

DSC08487

DSC08489

DSC08494   DSC08474

DSC08495  DSC08488

DSC08387

—j’ai essayé tant bien que mal d’insérer quelques touches historiques en lien avec mes photos, mais si certains lecteurs notent des erreurs, écrivez moi un petit message et je corrigerai ça 🙂 —

pour les plus curieux sur la partie historique de Manille, ce professeur ayant passé 1 mois à Manille a publié sur son blog, un résumé cadencé de l’histoire des Philippines : lien

Adresses et coups de cœur : 

Vous voulez visitez le vieux Manille « Intramuros » : plusieurs options s’offrent à vous :

-soit à pied, en prenant le temps, surtout si vous avez décidez de loger dans Intramuros même (par contre là pour le logement, faudra mettre le prix!)

-soit en pedicab, qui vous transportera d’un point à un autre sans pour autant trop marcher et en participant à l’économie locale, les possesseurs de Pedicab, n’étant pas les plus riches. On aura déboursé près de 1200 PHP à deux pour plus de 3h.

-soit via le très renommé Carlos Celdran (voir son site) qui saura paraaît-il vous transmettre avec humour l’histoire et la culture de la ville

Shopping :

Jolie boutique de souvenirs (attention tout n’est pas 100% philippin, mais on trouve des trucs super sympa 🙂 en face de l’église San Augustin, à côté de Casa Manila

DSC08499   DSC08502

et dernier conseil : finissez votre visite d’Intramuros par un coucher de soleil sur la baie ou au parc . Vous oublierez un instant le bordel qu’est la circulation à Manille et si vous vous trouvez au parc Rizal, vous aurez peut-être la chance d’admirer les jeux d’eau illuminés une fois la nuit tombée.

DSC08529      DSC08530

2 Commentaires

  1. Catherine

    Très belles photos. Ca donne envie !

    J'aime

  2. jean marie begou

    j’ai encore une fois très apprécier ton blog et surtout ton pedicab!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :