Tip top of Borneo, Kudat

De nous rendre au point le plus au nord de Bornéo sera une destination spontanée que l’on aura prise à Kota Kinabalu après une folle nuit dans la ville. On avait vu la ville vite fait en un jour mais on était venus à Bornéo pour se prendre une overdose de nature/de jungle plutôt qu’un bain de foule.

Réputée pour sa belle et longue plage infinie, d’où l’on peut observer de sublimes couchers de soleil sans avoir une masse de touristes autour de nous, le choix était vite fait, vu que nous n’avions encore que très peu gouté aux joies des plages de Bornéo. Selon le lonely, car oui on a suivi le lonely sur ce coup là 🙂 (d’ailleurs les touristes qui y sont le sont eux aussi tous au lonely ), le déplacement vaut le coup, donc on tente le coup !

Le couple de néerlandais Floriane et Marc, le même avec qui nous étions au parc de Bako et que nous avions retrouvé à KK (Kota Kinabalu) décida de nous accompagner également. A chaque voyages, ses rencontres et ses nouvelles amitiés :).

Voilà pour l’introduction, par contre niveau géographie, Tip Top of Bornéo, située sur la péninsule de Kudat se trouve à plus de 3h de route de Kota Kinabalu et même si il y a un petit aéroport à Kudat, le moyen le plus commun de s’y rendre et via bus local ou mini van/taxi, qui ne part que quand il est complet (là encore, attention au « direct, direct »).

La gare routière de KK (prononcé KéKé) est une espèce de parking située à un point stratégique de la ville, en plein centre. Si on rate le bus, partant en général le matin, pas de problème, on a les mini-bus qui sont en fait des vans pouvant prendre jusque 10 personnes.

Tip of Borneo jolie carte pour vous montrer où est Kudat dans Sabah (la province) n’hésitez pas de zoomer pour voir plus en détail.

Après avoir voyagé de Kuching à Kota Kinabalu avec Malaisia Airlines, (qui soit dit en passant est une compagnie fort agréable, après être habituée aux compagnies low cost telles jetstar ou air asia), nous voilà à la recherche non pas du « cheapest » vol mais du « cheapest » taxi. Mais avec Tess, la reine du « bargain », c’est easy easy, elle te marchande tout même dans un pays où ça se fait pas de marchander 😉 Résultat, au lieu de payer RM45, on payera chacun RM20 ! Et de même pour le trajet Kudat-Tip Top : au lieu de payer RM25, on payera RM10. Tu peux attendre sur le trottoir pendant 20 minutes par contre quand tu voyages avec elle, parce qu’elle lâchera pas l’affaire, quand elle a une idée du prix qu’elle veut.

Par contre le retour, vu que je suis repartie solo, pas moyen de marchander avec l’excuse, allez on est 5, vous nous ferez bien un prix 🙂 RM15 pour Tip-Top Kudat et RM30 pour Kudat-KK mais bon pas mauvais quand même.

Petits détails, ici sur Sabah, on trouve pleins de « logos » sur les vitres des taxis, leurs fonctions me restant inconnues, parce que certains sigles me laissent perplexes :

IMG_7580   photo

Quittant KK, on apercevra la grande mosquée et vu qu’on était vendredi, c’était bouchonné de ouf, les gens tranquilles ! s’étaient garés sur 3 files… ha je vous jure

DSC07803 Inaugurée en 2000, elle peut accueillir jusque 12 000 personnes. Chose un peu dingue, cette mosquée abrite aussi un élevage de poissons !

Alors qu’au Sarawak, on ne sentait pas trop l’empreinte musulmane, il en est tout autre dans la région du Sabah. On voit nettement plus de femmes voilées, plus de mosquées, plus de coins prières dissimulés derrière des restos, à côté de toilettes publiques (à l’embarcadère de Jesselton Point). Même si les mosquées se font rare dans les campagnes, campagnes où l’on verra beaucoup plus d’églises.

Image(1)Surau étant l’appelation malaise pour un musalla, qui est un espace de prière situé en dehors d’une mosquée (pfiou j’en apprends tout les jours en écrivant sur ce blog pour vous !)

N’ayant rien réservé une fois sur place, on préfère aller voir sur place ce qui nous plaît le plus et grâce au gentil chinois avec qui nous avions marchandé à Kudat pour nous emmener à Tip top (y’a une vingtaine de minutes en voiture séparant les deux endroits), on s’arrête à chaque hôtel pour voir un peu. Par contre les prix passent du simple au double. Des chambres avec TV, Wifi, clim et bungalow privé vont aller chercher dans les RM200, quand des chambres sans trop d’isolation et avec juste un ventilo vont vasciller entre RM40 et 60. Pour info, notre moyenne se situe dans les RM60 par nuit depuis le début de notre arrivée sur Bornéo. Même si on a le juste milieu avec une chambre avec air conditionné à RM150 la nuit, mon choix est vite fait, j’ai pas le budget pour me permettre ça, ce sera la formule traditionnel dans un logement en bois type longhouse. Et pas un seul regret, car même si les toilettes et les douches sont très type malaisien, on se lève direct le nez sur le plage.

DSC07916

alors c’est pas beau ?

et pour la vue depuis la terrasse 🙂

DSC07831

DSC07841

Tip Top of Borneo, c’est surtout l’immense plage de Pantai Kalampunian, qui s’étend sur 1, 73 km.

Tip Top est aussi connu pour son plan de sauvegarde en faveur des tortues de mer en voie de disparition, mais honnêtement nous ne verrons aucun panneau nous demandant de respecter la moindre zone, peut-être parce que c’était pas la saison où elles venaient pondre ? Ou parce qu’ils travaillent avec les locaux ?

J’ai trouvé un site mais par contre les images sont assez choquantes, donc âmes sensibles s’abstenir ! lien d’un site de Borneo sur Kudat et ses tortues de mer en voie de disparation : ici

DSC07873

Déserte, belle, elle reste encore une de ces rares plages que l’on rêve d’aller voir. En plus, l’eau est chaude, pas de méduses, pas de poissons à te mordiller les jambes, comme j’avais eu en Grèce, lorsque je m’étais baignée à Poros – bref le paradis 🙂 SI, ben oui il y a un petit si 🙂 si il n’y avait pas de moustiques et de sandflies ! 🙂 Bon ok ce n’est que le matin et le soir, mais quand même 😉 Tu sens pas vraiment les sandflies mais le soir, quand tu découvres des points rouges sur tes jambes, comme si t’avais la varicelle… alors si un jour vous allez à ce bout du monde, TARTINEZ VOUS !

5 jours, 4 nuits au total en mode farniente donc 🙂 à se baigner, matin, midi et soir, à boire des jus de fruits frais (et aussi du vin ;)), à admirer les couchers de soleil (pas de levers, pas matinale en vacance !), à essayer les différents plats locaux, à se promener jusqu’à la pointe la plus au nord, qui est vraiment le Tip Top.

DSC07823   DSC07824

et encore ça c’est rien comparé au coucher de soleil qu’on a eu notre deuxième soir : les couleurs variaient du rouge à l’orange en passant par le violet et le tout en se reflétant dans la mer. Étant dans l’eau au moment du coucher du soleil, il est devenu à ce jour un de mes TOP 5 ! mais pas de batterie ce jour là….

celui du surlendemain 😉 ha je vous mets la dose 🙂 pour que vous voyez bien ce bout de paradis !

DSC07917

Tess & Gabriel partiront après 2 jours, ayant réservé 4 jours de plongée intensive dans les Sipadans (si on a de la chance, elle mettra un article sur le blog prochainement histoire de donner son impression qui n’est pas très rose, mais bon vu qu’elle a déjà du mal à écrire des cartes…). Marc et Floriane resteront une nuit de plus. Quant à moi je finirai par partir un peu plus tard, avant de revenir sur KK, ne supportant plus les moustiques me dévorant de plus en plus. C’est un miracle si je chope pas la dengue, la malaria ou le palu vu le nombre de couillons de moustiques qui me piquent ici en Asie…!

On profitera de l’occasion avec Floriane et Marc de pouvoir partir en bateau avec le pêcheur du restaurant Tampat Do Aman se situant à côté de ma longhouse pour aller explorer les environs. Le pêcheur ne parlant pas anglais, une des employés du restaurant nous accompagnera pour nous servir de traductrice.

Et nous en apprendrons des choses :

-déjà, il part non pas tous les jours mais 3 fois par semaine travailler et il reste à chaque fois la nuit sur son bateau. Nous n’avons pas eu la chance de voir des dauphins mais il nous disait que le matin de bonne heure, il en voit très souvent….

-l’île au large de Tip Top, Pulau Kalampunian que les locaux surnomment l’île aux serpents (Snake Island) recense selon le pêcheur plus de 300 serpents (venimeux). Nous apprenons, que si un des pêcheurs se fait piquer par un serpent, il ne sera pas autorisé à revenir sur le mainland, à cause des esprits du serpent. Il devra rester une semaine sur l’île au moins afin de permettre à l’esprit du serpent de sortir de son corps…

les chinois habitant dans la région surnomment eux cette île Den Foh Liew (灯火楼 in Hakka dialect), à cause du phare présent sur l’île

DSC07934    DSC07939

Alors pourquoi on va quand même sur l’île si il y a tous ces serpents ?

parce que on y trouve des escargots que les locaux mangent, hé oui, comme un petit air de France sur Bornéo 🙂

et aussi pour pouvoir y observer les petits oiseaux nichant sur l’île (il me semble que ce sont des hirondelles, mais je peux me tromper).

On s’y arrêtera histoire de voir tout ça de plus près, essayer de trouver des serpents dormant à cette heure de la journée et de ramasser quelques escargots.

On continuera vers les mangroves, lieu d’habitat de crocodiles, où notre pêcheur n’aimera pas trop s’aventurer, car la dernière fois qu’il y était avec son frère pour y manger son déjeuner, il en voyait déjà  s’approcher dangereusement de son bateau. Floriane en apercevra un vite fait, mais ils se feront très discret par la suite.

-nous apprendrons à ce moment là que les crocodiles sont les responsables de l’absence de singes nasiques dans ces mangroves : les crocodiles étant un des principal prédateurs des singes nasiques sur Bornéo… hum !

DSC07955    DSC07956

Petite aparté sur la plage voisine on ne peut plus avoir déserte, car uniquement accessible par bateau 🙂

DSC07957    DSC07960 DSC07962     DSC07964

Malheureusement, comme toujours, les déchets renvoyés par la mer ne sont jamais collectés par les locaux et on assiste à une accumulation de ces derniers sur la plage (dommage qu’en Asie, on prenne pas conscience qu’en polluant ainsi la mer, on se pollue aussi soi-même!). D’ailleurs lors qu’on marche le long de la Kelambu Beach, on voit le même désastre 😦

DSC07983

Mais bon, on est obligés de mettre ça de côté lorsqu’on voyage et de profiter au maximum de ce que ces destinations lointaines pour nous européens, nous offrent 🙂 Donc voilà le bout du Tip Top, d’où l’on peut admirer la mer de Chine méridionale se perdant dans la mer de Sulu.

DSC07974  DSC07979

 

Le Tip Top of Borneo étant aussi le lieu où les bateaux venaient se ravitailler en eaux et nourriture et qui servait aussi il y a des années comme lieu d’observation contre les invasions de pirates,…… d’où son nom Tanjung Simpang Mengayau, signifiant jonction de la bataille à la pointe dans la langue des Rungus (Tanjung = pointe ; Simpang = jonction et Mengayau = bateille), la région étant celle du peuple indigène des Rungus.

On dit aussi que la flotte de Magellan, lors de sa très célèbre circumnavigation (XVIème siècle) s’arrêta ici pendant près de 42 jours pour réparer ses navires

DSC07971

DSC07976

Depuis notre arrivée ici sur Bornéo, on est littéralement inondé d’hibiscus, il y en a tout simplement partout, on s’en plaindra d’ailleurs pas :). Tip Top ne sera bien évidemment pas une exception 🙂

DSC07980

Quelques enfants passant le temps non loin de la plage et « jouant ? » à trier les déchets présents sur la plage et ses environs, pendant que leurs parents (euh on que dis-je, leurs pères :), leurs mères devant être à leurs maisons) construisent une maison en béton sur cette pelouse bordant la plage.

DSC07986

Les routes ayant été goudronnés en 2006, et les constructions en bétons se faisant de plus en plus nombreuses sur la pelouse à même pas 5 mètres de la plage, il est fort à parier que ce bout de paradis aura encore changé dans les années à venir…

20130909_27 credit photo: MySabah.com

Histoire de finir le post sur de belles photos, voici certaines du Tampat Do Aman Jungle, où j’ai passé ma dernière nuit :

DSC07999  DSC08017

DSC07997 douche en extérieur avec vue sur la jungle et les étoiles… 😉

DSC08002    DSC08007

 

Adresses :

Logement :

Amat Longhouse : la longhouse en bois sur la plage RM60 pour une chambre avec un lit double, moustiquaire, électricité. Salle de bain et toilettes de style malaisien campagne….

Tampat Do Aman Jungle : longhouse, chalets construits à 5m en voiture de la plage. Sorte d’hébergement éco-tourisme où l’argent est investi dans différents projets locaux en faveur de la population Rungus. RM40 par nuit.

Tommy’s Place : bungalow en pierre dure, avec salle de bain à l’européenne et clim dans les chambres. RM150/160 par chambre.

Restaurants :
Tampat Do Aman Restaurant  : situé au début de la longue route longeant la plage et menant au Tip Top of Borneo, le Tampat Do Aman Restaurant vole un peu la vedette aux restes. Les plats y sont excellents, le thon fut l’un de nos top 5 durant notre séjour sur Borneo ! Tout est local. On peut même aller pêcher avec le pêcheur fournissant le poisson ! Une moyenne de RM20 par plat, ce qui reste cher, sachant qu’un plat coûte dans les RM5 normalement mais on investit directement dans des projets locaux, donc 🙂

Tommy’s Place : les jus de fruits sont excellents avec beaucoup moins de pulpe que ceux du Tampat Do Aman. Les plats sont dans la moyenne des prix mais j’ai préféré ceux du Tampat Do Aman.

Merrismas Restaurant : en cherchant bien dans le menu, on arrive à tomber sur des petits plats locaux à RM8, ce qui est le prix raisonnable ici à Malaisie.

Un commentaire

  1. Catherine

    Encore un petit coin de paradis. Merci de nous faire rêver avec tous ces articles !
    Bisous

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :