Borneo – balade et découvertes culinaires dans Kuching

BORNEO ! Ce nom nous faisait juste rêver depuis qu’on avait découvert Bali l’année dernière. Alors vu que mon WHV (Working Holiday Visa) australien se terminait, l’occasion était trop bonne pour ne pas aller voir de près ce que l’île pouvait nous réserver comme surprise ! 🙂 Et quand on a la chance d’avoir des amis, qui aiment autant voyager que nous, et qui ne se posent pas de questions sur le « et après », on est juste surexcités de prendre ses billets d’avions en mode aller simple. Bornéo en aller simple, c’est pas beau ? 🙂

Étant donné que le réseau Internet est étonnamment beaucoup plus puissant que celui en Australie, je vais essayer de squatter le wifi et d’écrire au jour le jour dans la mesure du possible. C’est quand même un truc de dingue, que ce soit à Bali ou ici, on trouve du wifi gratuit et illimité partout alors qu’en Australie, c’est à des prix exorbitant ! Allez comprendre !

16 et 17 octobre :

Après une nuit passée à l’aéroport de Perth (ma 4ème au total depuis 1 an – autant dire que je connais l’aéroport comme ma poche désormais ;)) et plus de 5h30 de vol, me voilà à Kuala Lumpur. Première fois que je mets les pieds sur le sol malaisien 🙂 et après deux ans dans le même pays, d’avoir un nouveau tampon sur mon passeport, je suis rien qu’avec le tampon déjà sur un petit nuage ! Mais de retrouver Tess (avec qui j’avais fait du fruit packing en Australie et avec qui j’avais découvert Bali l’année dernière), ce fut un grand moment 🙂 Venant de France (avec son ange gardien) et moi d’Australie, nous voilà tous réunis à Kuala Lumpur pour reprendre même pas 3h après mon atterrissage un avion pour Kuching : capitale du Sarawak, région nord ouest de Borneo.

74905546_p  map_of_borneo

Petite présentation vite fait de Bornéo : située grosso-modo entre la Thaïlande et les Philippines, c’est la 4ème plus grande île au monde, après l’Australie, le Groenland et la Papouasie-Nouvelle/Guinée. L’île en elle-même porte le nom de Bornéo mais en fait ça, c’est juste l’appellation générale. En réalité, l’île est partagé entre 3 pays : la Malaisie (le nord de l’île), Brunei (également situé au nord) et l’Indonésie (partie sud de l’île). La partie indonésienne qu’on appelle Kalimantan est beaucoup moins touristique que la partie malaisienne qui se divise en deux États : Sarawak occupant la partie nord ouest (à gauche de Brunei) et Sabah au nord est de l’île (à droite de Brunei donc). La ligne blanche que vous voyez sur la carte ci-dessous représente l’équateur ! Par déduction logique, vous l’aurez compris, on est dans un climat très humide mais heureusement pour nous, on arrive avant la saison des pluies et à la fin de la saison sèche (et touristique), donc même si on a des averses quotidiennes, qui descendent l’humidité stagnant quand même à une moyenne de 80/90% (ça me change pas trop de Derby remarque), c’est la saison idéale pour nous, qui fuyons les grosses masses de touristes.

La biodiversité de l’île est sûrement la raison 1 qui nous aura fait venir sur Bornéo. Entre les images d’orangs-outangs et de nasiques, d’écureuils et singes volants, d’oiseaux tous autant plus extraordinaires les uns que les autres (toucans, martins-pêcheurs….) et surtout unique du fait de la jungle recouvrant la grosse majeure partie de l’île, on rêve que d’une chose depuis notre arrivée : explorer la jungle ! Mais alors en plus, quand on découvre via notre hôte de notre guesthouse que l’on trouve aussi des éléphants et des crocodiles, on arrive juste pas à tenir en place, tellement on veut tous les voir 🙂 Ralàlà ça y’est on y est sur Bornéo et bientôt à nous la jungle 🙂

Pour un petit aperçu de la flore qui nous attend, jetez un coup d’oeil sur ce lien ou celui-ci

Arrivés à la tombée de la nuit, nous découvrons notre guesthouse, dénichée via Trip Advisor « Borneo Tribal Lodge » et nous avons l’impression d’être tombé sur une adresse en or, tellement notre hôte Dany se plit en 4 pour nous satisfaire.

Et après s’être baladé dans la ville et vu que les occidentaux avaient tendance à séjourner dans les gros complexes, genre Hilton, on est genre très content d’avoir ce côté rustique mais chaleureux que nous offre Dany. Nous avons droit à des conseils sur un peu tout ce qui est à faire sur Kuching et ses alentours ainsi qu’à des explications sur la culture locale. Il nous conseille sur les meilleurs adresses pour goûter les plats traditionnels, nous organise carrément nos expéditions afin qu’on puisse aller admirer entre autre de près les fameux orangs-outans et les dauphins de Bornéo. Il nous déniche aussi un plan pour séjourner dans une longhouse (maison traditionnelle se situant dans les terres), nous aide à commander les plats typiques dans le resto voisin le 1er soir de notre arrivée, nous emmène manger un laksa (LE plat malaisien par excellence) dès le lendemain matin dans une de ses adresses fétiches en guise de petit-déjeuner :). Bref, on est conquis ! Il nous emmènera même à la poste et à la laundry en voiture : sérieusement on aurait pas pu tomber mieux !

DSC06725

« Sarawak Laksa »

Aujourd’hui, histoire de s’organiser avec la suite de notre programme qui va se révéler bien bien chargé mais je ne vous en dirai pas plus, car il est plus de 2h du matin, nous sommes restés sur Kuching qui est donc la capitale de la région. Grosse surprise pour Tess et Gabriel qui pensaient pas qu’on aurait pu avoir une ville aussi moderne sur Bornéo et une ville aussi propre aussi ! Il est vrai qu’on est étonnamment surpris de la propreté de la ville, pas un seul détritus sur les trottoirs, pas de crottes de chiens, comme on en a l’habitude en France et on the top of that, les gens aussi sont souriants !

DSC06740   DSC06759

DSC06868   DSC06866

Chose qu’on ne savait pas non plus aussi, c’est que la religion dominante n’est non pas l’islam mais le christianisme, du coup ben ce regard lourd des hommes musulmans (sans pour autant catalogué) qu’on détestait à Java, on ne l’a pas et je pense que ça aide nettement au fait qu’on se sente bien dans cette ville.Et on apprécie la cohabitation entre musulmans et chrétiens sans heurte !

Par contre on nous répétera plusieurs fois dans la journée de faire gaffe à nos sacs et de pas prendre nos passeports avec nous, donc on reste quand même vigilants au niveau de la sécurité.

Visite du musée d’ethnologie de la ville afin d’avoir un petit aperçu sur la faune et la flore de la région (Sarawak) ainsi que sur la tradition des longhouses et autant vous dire qu’après la visite de ce musée, on a qu’une envie, c’est de voir tout ça de près :).

DSC06791  DSC06780

DSC06782   DSC06783

photo de droite : dédicace à Badr, car même s’il est empaillé, ça reste un écureuil VOLANT 😉

Une fois l’averse tropicale finie, on se dirige vers le Waterfront qui est peut être l’endroit le plus touristique de toute la ville. Même s’il y a peu de touristes en cette période, les seuls occidentaux qu’on a croisé se trouvaient pour la grande majorité le long de la rivière OU alors au Starbuck, servant d’aimant, un truc de dingue. J’avoue, on a craqué aussi à l’appel mais on a été choqué des prix. Je vous explique : la veille, un plat principal au resto du coin nous coûtait RM5 (ce qui équivaut plus ou moins à 1,20€). Un frappucino caramel taille moyenne au Starbuck : vlan RM13, plus du double ! Depuis on est passé au jus de fruits frais 🙂

DSC06832   DSC06864

= le Waterfront avec ses stands de boissons et fruits frais mais on aura noté que les prix sont un peu plus élevés que dans les petites rues de la ville

On finira la journée à déguster des plats de cuisine malaisiennes à influence chinoise au Top Stop, adresse conseillée par notre hôte Dany. Située sur le toit d’un immeuble, le food court est immense et entourée de restaurants reconnaissables grâce à leur numéro, 25, 33…. Une bonne adresse 🙂

DSC06899   DSC06895

DSC06925   DSC06892

DSC06912   DSC06910

« Local spinach – cangkuk manis » / « butter prawn »

DSC06908   DSC06907

pousses de fougères sautées « Midin belacan » / poulet cuit dans des pousses de bambous « bamboo chicken – pansuh »

Demain au programme : balade en bateau histoire d’observer l’espèce de dauphins typique à Bornéo et peut être aussi des crocodiles. Ca serait quand même un comble d’en voir ici à Bornéo alors que je n’en ai vu aucun à l’état sauvage en Australie 🙂


ADRESSES

Logement :

Borneo Tribal Lodge : lien web : 37, Jalan Tabuan, 93100 Kuching

une chambre double avec clim, salle de bain à partager, WIFI illimité, thé et café à volonté ainsi que eau filtré nous revient à 14€ par nuit (60 RM).

Restaurants :

Madam Tangs, Wisma Nation Horizon, Jalan Petanak, 93100 Kuching : pour le laksa du petit-déjeuner « Sarawak Laksa Classic » (6.50 RM)

N°25 Bukit Mata Seafood Centre, Top Spot Car Park (Jalan Bukit Mata), 93100 Kuching : pour un dîner avec des fruits de mer et légumes frais

Culture :

Sarawak Museum, Tun Abang Haji Openg Road, 93566, Kuching (gratuit)

4 Commentaires

  1. Catherine

    Super, ça donne envie d’y aller. Profites-en pour nous…. Gros bisous

    J'aime

  2. J’adore Kuching! Puisque vous etes la bas, vous devriez aller au Parc national de Bako, c’est une merveille et il est possible d’y passer la nuit… Il y a des singes nasiques la bas!

    J'aime

    • On vient de revenir de Bako 🙂 c’était une très belle escapade et en effet dormir la bas permet de faire un « night walk » et d’observer la vie nocturne du parc 🙂 en espérant écrire très bientôt sur tout ça 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :