Le train pour Dubbo

L’Australie est immense, ça je le savais avant de venir mais ce que je n’avais peut-être pas bien réalisé, c’est qu’une fois qu’on prend un train d’un réseau qui s’appelle « CountryLink train » dans un pays aussi vaste que l’Australie, le « country » prend toute sa valeur ! J’avais passé 3 semaines dans une ville et je m’étais pas retrouvée au milieu de nulle part depuis hum une éternité. Mais quand je dis nulle part, c’est bien nulle part. Ici ils appellent ça le « bush ». Et juste pour l’info, je suis restée dans le même état, le New South Wales.

Sur la carte ci dessous: Sydney à droite, prenez la ligne jaune vers la gauche et vous arriverez à Dubbo.

CountryLink_network

Quand on arrive à Bruxelles par exemple en train, on longe des villes, où au moins un semblant de « vie ». A certains moments, on longe même des maisons, avec une impression que la voie ferrée à forcer à couper les maisons en plein milieu, comme le mur de Berlin l’avait fait. Mais ça c’est la ville oui. Non ici, on coupe tout simplement les champs ! De la nature à perte de vue : des champs, des champs, des champs et des champs, avec quelques fois des animaux : des moutons ou des bœufs et rarement une maison et au bout d’une heure, une petite gare : op arrêt pour 5 minutes.

IMG_3874

A savoir sur cette ligne là : c’est un trajet par jour mais vous allez comprendre pourquoi ;))).

Pour commencer, le train : il est composé que de quoi 7 wagons ! limite on a l’impression que y’avais 2 wagons, tellement on voyait pas le bout du train aux trournants.

Et par moment disons la majorité du trajet, on a comment dire qu’une seule voie ! Normal me direz vous si il n’y a qu’un trajet par jour.

Sydney Dubbo : départ à 7h10 du matin

Dubbo Sydney : départ à 14h10 du matin

Et c’est pas un TGV loin de là, il avance comment dire comme un train de campagne, du style corail en France ou SBahn en Allemagne. Bon allez j’exagère nous avons eu genre 4 piques de vitesses sur 6h. Autant vous dire qu’à cette allure :

1 : ça semble beauuuuuucoup plus long

2 : on a tout le loisir d’apprécier les paysages (si on est du côté fenêtre !) et les bœufs ou les moutons quand on en voit, parce qu’il y eut oui des moments, où je me suis cru dans le far-west, tellement je ne voyais pas de vie à l’extérieur du train.

IMG_3876

Donc la voie ferrée passe au milieu de nulle part. Presque on imagine que les kangourous seront là comme les moutons à nous regarder passer mais non j’ai pas eu le droit à ça 😉

Des champs à l’infini.

Un sol de couleur rougeâtre.

L’herbe de couleur jaunâtre.

Quelques fois sortis de nulle part des sapins forment des clôtures entre 2 champs. Et quelques fois des maisons comme dans « la petite maison dans la prairie ».  Des maisons qui sont à priori construites par les paysans du coin eux-mêmes.  Des maisons sans étages, d’apparence pratique et simples, au milieu de nulle part.

IMG_3252

Et au milieu de nulle part des petites gares. Et j’ai bien dit petites et éloignées aussi:

on ne capte pas le réseau entre les gares. Assez marrant au début de voir tout le monde ressortir sont portable aux gares pour ensuite faire comme eux au bout de la 4ème gare, quand on comprend que oui, le fournisseur téléphonique n’a aucun intérêt de donner du réseau pour les moutons.

Ça y’est vous avez le décors de la notion de mon « nulle-part » ?

Pour la petite remarque, j’avais pris exprès le réseau Telstra me disant qu’il m’arriverait de me retrouver au milieu de nulle part et qu’il était le mieux réputé pour l’éloignement, mais peine perdue, il ne passera plus une fois sorti de Dubbo !!!

La contrôleuse du train avait comme au Japon son petit carnet et nous contrôlait qu’une seule fois durant tout le trajet et allait juste vers les nouveaux passagers, une fois que le train repartait d’une petite gare.

Gros avantage du train australien : y’a moyen de dormir et de pas se faire réveiller par un contrôleur !!!

Et qui dit petit train, dit petite organisation : on avait tous un petit sac plastique faisant office de sac poubelle et elle passait environ toutes les 30 minutes ramasser nos déchets.

Mais au final, 6h c’est long et après l’émerveillement passé à observer les paysages ou les voyageurs, vient le temps de la réflexion :

-ils font des trains couchettes en Australie ? parce que Sydney-Dubbo, c’est 6h et on sort même pas de l’état du NSW, alors j’ose à peine imaginer combien de temps on met pour faire Adélaïde-Alice Springs.

-pour avoir vu les maisons éloignées au milieu de nulle part, comment font-ils pour l’école ?

-et surtout comment font-ils pour s’approvisionner en eau potable ?

Arrivée à la gare de Dubbo, petite ville de campagne de 30 000 habitants environ mais qui n’en donne pas l’air.

Premières impressions une fois descendue du train : pas un immeuble, la ville semble peu étendue. Le sol est toujours d’une couleur rougeâtre, les gens sont plus bronzés aussi qu’à Sydney, on voit plus d’aborigènes aussi qu’à Sydney.

Devant moi un autre backpacker, qui sera par la suite un autre wwoofer dans ma ferme: Steven l’américain.

4 Commentaires

  1. Purée, t’auras eu ton petit « Siberian Express » Australien … ça doit être un truc de fou, se sentir VRAIMENT dans le « bush » … Et la meuf qui passait toutes les 30 minutes pour ramasser les déchets?! haha! Qu’est-ce que tu bouffais toutes les 30 minutes grognasse? :p !!! Te taquines, merci de partager tes aventures!!! Même de l’autre côté de la planète, j’arrive à entendre ta voix à travers ton écriture :)! Miss YOU ma Pelche Préférée ❤

    J'aime

    • Ouai et c’est encore pas fini cette effet de bush j’espère 🙂 surtout quand tu roules la nuit, voir les kangourous sur le côté de la route ,c’est génial comme vue 🙂 donc à refaire mais dans un différent endroit 🙂

      Et patate j’ai mange que des sushis à l’aller 😉

      Putain j’adore tes articles, je vais essayer de me les télécharger pour les lire dans l’avion demain 😉

      J'aime

      • Oh t’es choute de lire mes élucubrations qui vont dans tous les sens —- l’article sur San Francisco t’es dédicacé bien évidemment hihi!!! — Je vais essayer de me concentrer sur mon p**** de mémoire donc je serai moins prolifique prochainement…. (WOW les sushis sont pas chers là-bas ???? :D) —- Tu dois être en ce moment dans l’avion, je te souhaite un magnifique séjour en TASMANIE!!!! wouhou!!!!

        J'aime

  2. Anca

    comment ça pas « du réseau pour les moutons ». oh les pauvres sans reseau :)))))

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :